TRACES

Vision poétique d’un avenir incertain et réflexion sur notre présent

Vision poétique d’un avenir incertain et réflexion sur notre présent, l’installation TRACES invite les visiteurs à se questionner et se sensibiliser sur la menace grandissante que représentent les changements climatiques pour l’ensemble des écosystèmes.

Élaborée autour de l’idée de la disparition imminente de nos paysages et des espèces vivantes, TRACES propose des expériences immersives et interactives visant à revaloriser les dialogues inclusifs, intimes et nécessaires entre l’être humain et la nature. L’interprétation conceptuelle et esthétique d’une nuée d’oiseaux, fossilisée en plein vol, donne naissance à une famille d’artefacts témoignant de l’extinction accélérée des espèces menacées.

L’installation est composée d’une série de huit « boîtes », toutes à l’échelle humaine : Le joyau, La proximité, La commémoration, Les oubliés, Le pupitre, Le rassemblement, Le sanctuaire et La conscience. Ces boîtes invitent les gens à participer à une réflexion sur la disparition imminente d’une grande partie de notre environnement. Chacune abrite des oiseaux magnifiquement réalisés et forme un petit « pavillon » ouvert au public, lequel est invité à interagir avec les divers éléments de l’installation de façon à favoriser les échanges et le sentiment d’appartenance à la communauté. Aucun parcours précis n’est imposé.

TRACES crée l’émerveillement, provoque un sentiment d’attachement émotif et suscite une participation, aussi bien collective qu’individuelle, le tout avec le souhait d’inspirer une volonté d’agir à l’échelle internationale.

Propriétaire
Office national du film du Canada (ONF)
Créateurs
KANVA, Étienne Paquette
Collaborateurs
Javier Asencio, Serge Maheu, Carine Khalife
Producteur de tournée
Creos
En partenariat avec
Affaires mondiales Canada

Alexandre Lemieux
1 844 992-7367 poste 101
alexandre.lemieux@creos.io

Découvrez les huits boîtes

Le joyau

Une nuée d’oiseaux fossilisée et magnifiée par une lueur étincelante devient un bijou précieux suscitant l’émerveillement.

 

Le joyau lance la conversation en plaçant sur un piédestal des oiseaux fossilisés, éclairés par une source lumineuse intégrée qui les présente comme des joyaux à la fois magnifiques mais troublés.

La proximité

Une envolée d’oiseaux fossilisée se déployant dans un paysage vertical. Un souvenir captif à découvrir dans une proximité déroutante.

 

La proximité, aux dimensions les plus impressionnantes, comprenant un mur orné d’une lumière magnifique, filtrée de manière à rehausser le mouvement d’oiseaux devant un paysage vertical.

La commémoration

Une nuée d’oiseaux survolant un paysage, fossilisée dans un moment de fragile beauté, constitue un hommage respectueux à la grâce des espèces vivantes et une commémoration de leur disparition.

 

La commémoration représente une tombe horizontale devant laquelle les visiteurs peuvent se remémorer une espèce disparue, touchant une corde plus sensible. La base rectangulaire dotée d’un éclairage intégré illumine des oiseaux fossilisés survolant un remarquable paysage composé de strates en bois.

Les oubliés

Jetés négligemment à nos pieds, des fossiles d’oiseaux et d’habitats naturels témoignent de l’indifférence collective envers la beauté qui nous entoure.

 

Les oubliés représente les objets jadis chéris, jetés sans égards; une superposition de cubes remplis de prototypes illuminés, maintenant rejetés et dévalorisés.

Le pupitre

Une expérience dans un cadre scolaire, comme un appel de nos devoirs et de nos responsabilités individuelles : le panneau du pupitre s’ouvre sur une scène fossilisée tragique, un oiseau en danger, luttant pour se libérer d’une catastrophe naturelle. 

 

Le pupitre renvoie à la responsabilité individuelle en asseyant chaque visiteur seul à un pupitre de style ancien. Lorsque le visiteur ouvre le pupitre, le son d’un plan d’eau et l’impression 3D d’un oiseau sont perçus à travers un paysage marin fait d’encre noire, imitant l’effet d’un déversement reflété dans le regard affolé d’un oiseau se battant pour survivre.

Le rassemblement

Posée au centre du table comme une affaire de famille d’importance internationale, une espèce fossilisée reprend vie pour invoquer une responsabilité collective : un appel à l’action. 

 

Le rassemblement met l’accent sur la responsabilité collective représentée par le processus d’une tablée de convives affairés à la résolution de problèmes, inspirée par un cube luminescent émergeant du centre de la table. Les cris inquiétants d’oiseaux en détresse s’effacent peu à peu pour faire place à des harmonies calmes et apaisantes symbolisant l’espoir, alors que les visiteurs prennent tour à tour place à la table.

Le sanctuaire

Enveloppée d’un voile blanc, une volière, dont l’entrée est interdite aux êtres humains, laisse transparaître la présence tournoyante des oiseaux au fil d’une animation évoquant les notions de libertés, de respect et de préservation des espèces vivantes.

 

Créant un effet de contraste, Le sanctuaire est un espace extraordinaire dépourvu de toute intervention humaine, présentant un canevas blanc sur lequel s’anime un flot ininterrompu d’oiseaux en vol dans un monde sans humains. La huitième boîte de KANVA transmet son message le plus direct.

La conscience

Une cage à oiseaux vide suspendue au-dessus de quatre chaises, dans le jeu desquelles se révèle graduellement la douce mélodie d’un jardin d’oiseaux éveillant l’empathie et une conscience empreinte d’espoir.  

 

La conscience se compose de quatre chaises, chacune disposée à un coin de la boîte, ainsi qu’une cage d’oiseau vide, porte ouverte, suspendue au plafond. Un bruit blanc à l’intensité croissante indique que quelque chose ne va pas; alors que les visiteurs s’assoient et se font face, l’ambiance s’adoucit pour faire place à une joyeuse sérénade de chants d’oiseaux. Mais la cage est vide, l’oiseau s’est envolé.

Autres installations